Évolution de mon portefeuille

Quelques personnes (c’est-à-dire, deux) se sont montrées intéressées à connaître l’évolution de mon portefeuille, de mon épargne et de mon salaire au cours des années. J’avais fait l’exercice dans un article précédent, mais il manquait certains détails comme le salaire et la contribution de l’épargne par rapport aux rendements. Alors voici.

Continuer la lecture de « Évolution de mon portefeuille »

Devenir indépendant financièrement et aider l’environnement!

Dans ce billet (et celui-ci) sur mon précédent blogue, je vous ai parlé du point tournant, l’événement déclencheur qui a mené à mon projet d’indépendance financière, projet qui a duré au total 13 ans. Des problèmes de maison. Des fins de mois difficiles. Mais à la même époque, je me suis aussi de plus en plus intéressé à mon impact environnemental.  Continuer la lecture de « Devenir indépendant financièrement et aider l’environnement! »

Réforme du RRQ à venir: quel impact pour des jeunes (ou futurs) retraités?

C’est passé presque inaperçu, mais le gouvernement a déposé la semaine dernière un projet de loi visant à réformer le régime de pension du Québec (RRQ) afin de le calquer sur les réformes adoptées par le Canada en accord avec les autres provinces. Vous ne le savez peut-être pas, mais le Québec, comme société distincte, est la seule province à avoir son propre régime. L’équivalent pour les autres provinces est géré directement par le fédéral. Je dois avouer que je ne vois pas beaucoup l’intérêt pour le Québec d’avoir son propre régime, car à toutes fins pratiques, c’est la même maudite affaire. (Ah oui, je vois une différence: les fonds du RRQ sont gérées par la Caisse de Dépôt, qui peut alors s’en servir pour aider le gouvernement à sauver des emplois quand ça va mal, même si c’est supposé être indépendant).

Continuer la lecture de « Réforme du RRQ à venir: quel impact pour des jeunes (ou futurs) retraités? »

Les robo-conseillers et votre portefeuille

Dans le monde de l’investissement personnel, la mode depuis quelques temps est aux robots-conseillers financiers.

Un robot-conseiller, c’est une application qui gère automatiquement votre portefeuille en fonction de critères tels que votre âge, votre niveau de risque et vos préférences. On vous promet de réaliser des économies d’une part, et vous pouvez en quelque sorte laisser la machine tout faire à votre place: vous n’avez donc pas à vous soucier de vos investissements.

Mais est-ce vraiment une bonne solution?  Continuer la lecture de « Les robo-conseillers et votre portefeuille »

Faire son épicerie en ligne, c’est avantageux?

Ça fait longtemps que j’espère une solution d’épicerie en ligne qui fonctionne et qui ne soit pas trop dispendieuse. IGA a été un pionnier en la matière et offre un tel service depuis plus de 20 ans. Malheureusement, il s’agit aussi à mon avis d’un des paniers les plus chers. Ajoutez les frais d’assemblage et la livraison et vous terminez vos achats avec une facture assez élevée. Nous qui sommes des habitués des épicerie-entrepôts comme Super C ou Costco, payer 20% de plus ne nous convient pas vraiment. Continuer la lecture de « Faire son épicerie en ligne, c’est avantageux? »

Le Ukelele de Mechanical Turk

J’ai brièvement parlé de Mechanical Turk, un service de Amazon, à quelques occasions sur mon blogue précédent, par exemple ici. Mechanical Turk, c’est une plateforme où des travailleurs effectuent des tâches simples, généralement de courte durée (quelques secondes ou quelques minutes), entièrement à l’ordinateur. Par exemple, une tâche pourrait être d’identifier si une image contient ou non un chat. Ce système permet notamment à des chercheurs et des entreprises à obtenir rapidement des données sans devoir procéder à des embauches ou des contrats compliqués.  Continuer la lecture de « Le Ukelele de Mechanical Turk »

Pour économiser, compétitionez des humains, pas des machines

Chercher à faire des économies, voilà l’un des secrets de l’atteinte de l’indépendance financière. Les plus grosses économies sont les dépenses qu’on ne fait pas: la deuxième voiture que l’on ne possède pas, la plus petite hypothèque grâce à une maison non gonflée par les modes et les vêtement signés que l’on n’achète pas.

Bien que je crois que les vrais économies se font au niveau de ces grosses dépenses, du style de vie que l’on mène, il est évidemment possible d’optimiser nos dépenses de toutes sortes de façons, notamment en cherchant à faire des économies.  Continuer la lecture de « Pour économiser, compétitionez des humains, pas des machines »