Bilan financier au 30 Novembre 2017

(note: pour la première fois depuis mon départ, j’ai eu des revenus d’emploi en tant que consultant. Je me suis dit que ça serait utile de savoir où j’en serais si j’avais pris une retraite totale: en d’autres mots, mon taux de retrait de 3.5% aurait-il fonctionné dans un contexte de retraite totale? J’ai l’intention de continuer à simuler du mieux que je peux ma situation si je n’avais pas obtenu de revenus autres que ceux provenant de mes investissements. Pour ce faire, je vais m’ouvrir un compte de courtage ailleurs que chez Disnat, quelque chose que je voulais faire de toute façon).

Portefeuille « retraite totale » au 3 novembre 2017 : 709,500$, en hausse de 9,000$ par rapport au mois précédent. La hausse est due aux rendements de mes actifs financiers qui ont excédé mes dépenses.

Portefeuille réel au 3 novembre 2017 : 714,000$, en hausse de 13,500$ par rapport au mois précédent. La hausse est attribuable à des revenus de travail autonome (4500$ après impôts) et aux rendements de mes actifs financiers qui ensemble ont excédé de 13,500$ mes dépenses. 

Côté investissements, le taux de change ce mois-ci a été stable. De plus, les marchés financiers ont continué leur immuable progression, mais plus lentement au Canada, le TSX prenant 0.25% et le S&P 500 environ 2.5%. Mon portefeuille quant à lui a produit 1.5% de rendement en Novembre, un résultat très satisfaisant sachant que j’ai 25% en obligations et près de la moitié de mon portefeuille en actions canadiennes.

J’ai reçu le paiement pour mon premier contrat de travailler autonome, du travail réalisé essentiellement en Octobre. En utilisant mon taux marginal d’imposition, j’ai mis de côté les sommes dues pour l’impôt et il me reste environ 4500$.

Mon budget initial il y a 8 mois était de 22,000$, si j’ajoute 8/12 de 1.4% (dernier chiffre d’inflation au Canada),  mon budget ajusté s’établit maintenant à 22,205$, soit un taux de retrait de 3.13% (scénario retraite totale) et de 3.11% (situation réelle). Cette différence minime illustre bien que près de 5000$ de revenus d’emploi ajouté ne change pas grand chose, on peut pratiquement dire que j’ai travaillé pour rien 🙂

Dépenses: J’ai dépensé 1649$ au cours du mois incluant des dépenses amorties sur l’année. Après 11 mois en 2017, j’ai dépensé 18,600$ sur un budget initial de 22,000$, soit 84.5% du budget en 91.7% du temps. Si je réinitialise mon année financière au jour de ma retraite, j’ai dépensé 7860$ en quatre mois alors que le budget prévoit 7333$. Je suis donc « over » de 527$, on verra plus tard s’il s’agit d’une tendance à la hausse ou un effet saisonnier (l’écart s’est réduit depuis octobre).

3 réponses sur “Bilan financier au 30 Novembre 2017”

  1. MrJack,
    C’est fou comment ton pactole augmente vite depuis que je te suis sur 99jrs blog! La magie de l’intérêt composé à l’oeuvre, c’est beau à voir lol

    Même en faisant des retraits, ça augmente et augmente! Ça doit être rassurant quelque part de voir ça. On le calcule sur papier, mais de le voir dans les faits c’est autre chose.

    Au fait, ça serait intéressant de voir plus en détails ta stratégie de décaissement.

    Par exemple, privilégies-tu les retraits au compte comptant? Au CELI, au REER? Comment gères-tu tes retraits avec les retenues à la source chiantes faites sur le REER?
    Comme ton compte comprend une soixantaine de titres, comment choisis-tu lequel vendre?
    Fais-tu d’autres achats?
    Quelle part de tes retraits sont des dividendes? Des intérêts ? De la vente de titres?
    Bref.. tu vois où je veux en venir?

    Ensuite, pourquoi ouvrir un compte de courtage ailleurs? Est-ce à cause de la limite de protection en cas de faillite du courtier? Juste parce que t’as envie de faire des simulations?

    Bref, je suis curieux.

    Perso, je n’ai pas encore échaffaudé de stratégie de retrait. Lorsque je quitterai, je prendrai ma valeur de rachat et la partie imposable, je pensais en garder l’équivalent de 2ans de budget à mon compte en liquide. Ensuite, peut-être de retirer un quart chaque trimestre de façon à partir de la deuxieme annee question de limiter les sur-retenues à la source dans mon REER et les frais…. je ne sais pas trop encore. Faire ça me priverait du rendement de ce capital par contre donc est-ce une bonne idée?

    1. Concernant l’ouverture d’un nouveau compte, ça me permettra de gérer mes revenus additionnels (qui ne proviennent pas de mes rendements) séparément, et je voulais également ouvrir un compte à la Banque Nationale parce qu’ils ne chargent pas de frais de courtage sur les transactions sur les FNBs.

  2. B. Masqué,

    Je n’ai pas toutes les réponses précises encore, mais j’avais débuté un article sur la question. Je vais te répondre par la bouche de cet article, possiblement demain ou lundi!

    C’est une question assez complexe… il y a la question des retraits du REER, mais aussi les gains en capital non réalisés.. dans la partion non enregistrée de mon portefeuille (plus de 300,000$), j’ai environ 150,000$ de gain en capital… c’est une des raisons d’ailleurs qui m’empêche aujourd’hui d’être indiciel à 100%. Mon portefeuille est le reflet du chaos de 15 ans d’investissements pendant lesquels j’ai changé de stratégie et essayé plein d’affaires et je dois vivre avec en partie à cause de l’impôt. Alors en gros, je vais devoir mettre en place une stratégie visant à stabiliser mon portefeuille vers ma cible (probablement un portefeuille indiciel de type total, mais ça pourrait aussi être une approche par dividendes qui me séduit pour le côté passif du décaissement), mais ça va me prendre quelques années à liquider sans générer de revenus imposables. Plus de détails à venir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *