Évolution de mon portefeuille

Quelques personnes (c’est-à-dire, deux) se sont montrées intéressées à connaître l’évolution de mon portefeuille, de mon épargne et de mon salaire au cours des années. J’avais fait l’exercice dans un article précédent, mais il manquait certains détails comme le salaire et la contribution de l’épargne par rapport aux rendements. Alors voici.

(tous les montants sont en milliers de dollar).

Salaire Épargne Rend Portefeuille Diff Net
2016 $96 $47 $60 $613 21% $743
2015 $93 $44 $36 $506 19% $636
2014 $88 $13 $37 $426 13% $576
2013 $84 $11 $59 $376 23% $483
2012 $82 $14 $26 $306 15% $386
2011 $75 $21 $5 $266 11% $336
2010 $70 $14 $20 $240 16% $300
2009 $76 $19 $20 $206 24% $256
2008 $72 $21 -$29 $167 -6% $202
2007 $66 $5 $6 $175 8% $181
2006 $60 $24 $13 $164 29% $163
2005 $56 $24 $3 $127 27% $137
2004 $52 $22 $5 $100 36% $114
2003 $73 $85

Salaire moyen: 75,000$
Portefeuille au 1er janvier 2017: 613,000$
Portefeuille initial (1er janvier 2004): 73,000$
Total provenant de l’épargne: 280,000$ (52%)
Total provenant des rendements: 260,000$ (48%)
Moyenne des rendements annuels, avec dividendes: 7% (S&P 500 sur la même période: environ 10.5%, avec dividendes)
Dépenses: je ne les ai pas notées, mais elles ont été stables entre 17k et 22k entre 2003 et 2017, si on exclut les versements hypothécaires

Les chiffres ne sont pas probablement pas 100% exacts, car mes chiffriers historiques n’incluent pas directement les montants épargnés et investis, il a fallu que je calcule la variation de l’hypothèque, extraire les versements réguliers de cette variation afin de déterminer les montants versés en addition, pour finalement savoir quel part de mon épargne était allé au portefeuille. J’ai aussi dû attribuer l’exercice d’options / vente d’actions de mon employeur à mon salaire rétroactivement, gérer des petites exceptions comme lors de la vente de mon entreprise, etc.

Explication des colonnes

Salaire: salaire avant impôts
Épargne: argent épargné ajouté au portefeuille. Cette colonne n’inclut pas l’épargne versée à l’hypothèque.
Rend.: augmentation du portefeuille dû au rendement
Portefeuille: la partie investie dans des actions, obligations, cash, etc.
Diff: l’augmentation en % du portefeuille par rapport à l’année précédente (épargne + rendements)
Net: l’actif net incluant la moitié du capital sur la maison

Explications de certaines « anomalies » et ajustements apportés

En 2005, nous avons vendu un condo à profit. En 2008, nous avons acheté une maison. Afin d’éviter des distortions sur les rendements et les variations du portefeuille, le cash provenant de la vente du condo n’apparaît nul part, je l’ai mis « en réserve » plutôt que de l’insérer dans le portefeuille pour le retirer plus tard. De toute façon, ce montant était conservé dans un compte ING/Tangerine.

Autour der 2010-2011, j’ai eu mon entreprise, période pendant laquelle, je me suis versé un petit salaire, mais auquel j’ai ajouté rétroactivement le léger profit réalisé lors de la vente. J’ai distribué ce profit comme salaire « équivalent », en modifiant le chiffre pour tenir compte de l’impôt moins élevé sur les gains en capital. Cet événement a rendu le calcul de l’actif net compliqué pour cette période, ne pas trop s’y fier 🙂

La baisse d’épargne de 2012 à 2014 correspond à la période où on a décidé d’accélérer de façon définitive le paiement de l’hypothèque. Ça explique pourquoi l’actif augmente plus rapidement. J’ai possiblement aussi réajusté la valeur de ma propriété à une ou deux occasions à la suite de certains investissements (asphalte, finition du sous-sol) augmentant la colonne de l’actif net.

6 réponses sur “Évolution de mon portefeuille”

  1. Du point de vue des chiffres, tu as réalisé un beau parcours, une belle  » run  » MrJack!

    On voit bien que tu as quand même été constant et plutôt discipliné dans tes épargnes lors des 14 dernières années.

    D’ailleurs, je remarque que toi aussi tu n’es pas très dépensier.

    Votre maison, c’est un peu votre  » petit luxe « , non?

    1. Maxime & Blogueur Masqué,

      Oui Maxime, on peut-dire que la maison est un luxe. Mais si je calcule tous les gains qu’on a fait avec la première maison + condo + le prix payé pour la maison actuelle, la maison nous a en réalité coûté moins de 175,000$, après tous les frais (courtier, notaire, etc.)

      L’immobilier en 2003, c’était pas ce que c’est aujourd’hui. La première maison (une cabane style chalet 4-saisons), achetée en 1998, a coûté 52,000$. Le condo au centre-ville nous a coûté 85,000$.

      En 2003 donc, j’étais en condo, avec le capital cumulé avant sur ma maison, ma partie d’hypothèque me revenait à moins de 200$ par mois. Frais de condo de 80$ par mois, incluant chauffage. Taxes municipales et scolaires d’environ 900$ par an (encore une fois, tous les chiffres, ma moitié). Une auto économique fiable (Toyota Echo), peu de kilométrage pour aller travailler, l’essence était pas cher à style 0.65$ le litre… les chiffres sur l’inflation mentent, ils ne tiennent pas compte des nouveaux standards (juste Internet nous coûte aujourd’hui 50-60$ par mois, ça nous coûtait, en 2003, 67$ par mois pour le téléphone, un forfait Internet et un forfait cellulaire minimal pré-payé…)

      Aussi, c’est une période où j’ai fait du rattrapage côté REERs (je n’avais pas cotisé beaucoup avant), donc l’impôt sauvé était un important levier pour ajouter à l’épargne.

      Pour répondre à ta question, Blogueur Masqué, sur la non-inclusion avant 2004 (le 73k$), la raison est que j’ai commencé à avoir vraiment des chiffres en 2004. Serait trop compliqué de reculer 🙂 Sur le 73k$, y’a peut-être je sais pas, 50-60k$ d’épargne, 10-20k$ de rendements provenant des années avant.

      Pis comme la vie, c’est compliqué, je me rends compte que je n’ai pas tenu compte de mes bourses d’étude dans mon salaire (dans le coin de 2003 justement). J’ai fait une maitrise et une bonne partie d’un doctorat en travaillant toujours à plein temps. Jusqu’à me brûler complètement. Mais j’ai eu ici et là des bourses non imposables de 2000$ à 5000$ par an net entre 2001 et 2007. Ça a beaucoup réduit l’impôt à payer aussi car on profitait de plein de déductions. Je viens de me rendre compte cependant que mon portefeuille inclut environ 10,000$ de prêts étudiants (dont je n’avais pas vraiment besoin), donc il aurait fallu soustraire cette somme que j’ai eu à rembourser au cours des années suivantes, possiblement ça explique le faible épargne de 2007.

      Bref, j’ai profité de beaucoup de circonstances favorables, j’en suis bien conscient: timing presque parfait pour l’immobilier, le crash de 2000 et la récupération subséquente m’a enseigné l’investissement à long terme, le crash de 2009 m’a permis d’investir relativement au bon moment et ensuite j’ai profité d’une des plus belles séquences de rendement de l’histoire boursière.

  2. MrJack,
    Merci du détail. C’est fort intéressant.
    T’avais déjà un beau 73k à quoi… 26 ans? T’as frappé ton premier 100k à quoi… 27 ans!! C’est vraiment impressionnant de voir ta rigueur à l’épargne. Elle remonte à loin en plus. Moi mon premier 100k à 36 ans et mon épargne moyenne (18700$ si j’exclus 2013, car j’ai commencé en juin 2013 à épargner) inférieure à toi (sauf si j’inclus mes versements à mon fonds de pension…). En plus, vraisemblablement, je ne bénéficierai pas de la même anomalie historique (crise de 2008 et marché bull interminable) alors tes chiffres me secouent un peu le pommier… vais-je réussir à atteindre la liberté financière à 42??

    Il va falloir que je me botte le derrière…

    Je pense que le secret c’est vraiment de réussir à mettre au moins 100k de côté avant 30 ans et c’est sûr que de se faire aider par une belle remontée suite à une crise économique majeure ça aide aussi lol…

    Pourquoi n’inclus tu pas le 73k dans ton montant épargné et le temps pour accumuler ce 73k dans ton parcours?

    T’as tjrs eu de bons revenus, mais quand même… épargner 24k en plus de l’hypothèque avec un revenu de 56k brut c’est quelque chose!!! Tu mangeais quoi? Du gyprok lol?

  3. MrJack,
    Moi qui ai presque ton âge j’aurais pu saisir les même chances. En 2003-2004 je voulais acheter une maison à 80k. J’ai acheté en 2008 juste avant le crash et j’ai payé 180k avec un taux à 5.25%… ma copine voulait vivre en appart… alors on est allé en appart au lieu d’acheter. Le prix des maisons a doublé en quelque années.

    Vu les rénos à faire et mon petit salaire, la séparation en 2010, mes emplois contractuels précaires de 2008-2012, investir n’était pas dans mes priorités… contexte de vie différent voilà tout.
    J’ai choisi de partager ma vie avec la mauvaise personne à un moment charnière. J’ai en quelque sorte perdu 7 ans à errer avec ses indécisions. Mais en même temps, ma vie ne serait pas ce qu’elle est auj sans ça. Alors je ne peux pas regretter.

    Il y aura d’autres opportunités. J’espère juste ne pas les vivre à contre-courrant lol

    Ton timing a été bon mais il n’y a pas que la chance là-dedans. 🙂

  4. C’est toujours tough de séparer la chance (ou plus généralement, le hasard) du mérite. Tes circonstances auraient pu très bien m’arriver, mais je suis tombé sur la bonne personne à 23 ans. J’ai été très choyé côté emploi. Comme tout le monde, y’a eu de petites épreuves ici et là, mais rien de majeur.

    À 20 ans ma vie était complètement différente: j’avais lâché mes études, j’ai tout laissé tomber (amis, études, appartement) pour aller rejoindre une fille dans une autre ville, on était toujours sur la go, elle avait 30,000$ de dettes, malgré un bon emploi et moi je dépensais tout à mesure dans les bars, boisson, etc.

    Un moment donné j’ai eu des ennuis de santé, je me suis tranquillisé et j’ai réalisé qu’on avait rien en commun, à part faire la fête. Je suis retourné aux études, on s’est séparés, j’ai rencontré ensuite Mlle Jennie… tout ce que j’ai aujourd’hui, ça tient à pas grand chose au fond. Une petite décision, que j’aurais pu ne pas prendre…

Les commentaires sont fermés.