Faire son épicerie en ligne, c’est avantageux?

Ça fait longtemps que j’espère une solution d’épicerie en ligne qui fonctionne et qui ne soit pas trop dispendieuse. IGA a été un pionnier en la matière et offre un tel service depuis plus de 20 ans. Malheureusement, il s’agit aussi à mon avis d’un des paniers les plus chers. Ajoutez les frais d’assemblage et la livraison et vous terminez vos achats avec une facture assez élevée. Nous qui sommes des habitués des épicerie-entrepôts comme Super C ou Costco, payer 20% de plus ne nous convient pas vraiment.

Alors on observe les alternatives, à mesure qu’elles se présentent. Amazon ayant déjà écrasé des compétiteurs dans le commerce de détail (encore récemment, Sears Canada qui fermera tous ses magasins au Canada), il est évident que les épiceries se préparent à l’arrivée de ce géant dans le domaine alimentaire: Amazon livre déjà dans certaines régions (notamment en Californie) des produits frais, directement à la porte. Ici au Québec, il faut se contenter d’une offre limitée d’aliments non périssables.

Walmart a commencé dans certains magasins canadiens un service de commande en ligne avec cueillette en magasin. Il s’agit d’ailleurs du modèle promis par Provigo. Disponible dès maintenant dans plusieurs épiceries notamment de la région de Montréal, le service n’est malheureusement pas offert encore à Québec. J’ai entendu dire que ce serait le cas en Novembre.

Pourquoi faire son épicerie en ligne?

  • c’est personnel, mais je déteste faire l’épicerie. J’haïs ça. Vraiment. Pour moi une épicerie, c’est des dizaines de personne dans mes jambes, qui avancent pas, qui sont stallés avec leur panier dans le milieu de l’allée, qui te bloquent l’accès aux tomates parce qu’ils les passent toutes en entrevue une par une. Des gens qui prennent un régime de bananes de sept bananes, mais en enlève une. Moi qui prend les bananes en douzaines, je me retrouve avec cinq paquets de deux ou trois bananes. Ils divisent les sacs de raisin en toussant dans les navets. ÇA. M’É. NARVE. Ma blonde ne conduit pas et je ne cuisine presque pas. De sorte qu’on doit se présenter à deux pour faire l’épicerie et je ne sers qu’à conduire le char et le chariot. Parfois je suis investis d’une mission commando, celle de trouver des trucs plus difficiles à trouver: « on a besoin de graines de sésame noires et de pectine biologique ». Ça m’occupe un bref instant. Comme on a l’air d’un petit couple bien gentils (ce que nous sommes), caissiers et emballeurs nous parlent toujours (sauf au Costco, ils sont trop dans le rush pour ça). « – Vous faites quoi avec ça comme recette? – Oh, vraiment pas cher cette semaine le papier de toilette, vous faites bien d’en profiter! »
  • pour bénéficier des coupons sans avoir à découper de coupons (c’est-à-dire, utiliser les coupons électroniques qui s’utilisent en un clic), et, de façon générale, des rabais (tu as la circulaire électronique dans ta face)
  • pour faire des réserves d’items lourds (vlan, j’ai ajouté 10 cruches d’un gallon de vinaigre, pas moi qui va les transporter anyway. J’sais pas ce qu’on va faire avec tout ce vinaigre par contre)
  • pour sauver du temps (ça reste à voir, mais dans notre cas, ça permet d’éviter d’être deux à parcourir les allées. À la place, une seule personne commande sur Internet, et un employé rempli le panier à notre place. Pu besoin de faire de listes d’épicerie, cette liste c’est la commande!). De plus, pas besoin de faire la file à la caisse. En théorie, il est aussi possible, si un site est bien fait, d’avoir une partie de la commande déjà remplie d’items achetés de façon récurrente (du lait, j’achète ça toutes les semaines). De plus, on peut commander à un moment opportun (au lieu du jeudi soir entre les devoirs, le bain et le dodo des petits, tu prépares le mercredi soir mettons à 22h ou le jeudi pendant la pause du midi au boulot et tu fais livrer le jeudi soir.

Raisons pour ne pas faire l’épicerie en ligne

  • parce que vous ne pouvez pas passer les tomates en entrevue, une par une, et donc vous vous retrouvez avec ce que l’employé a choisi pour vous
  • les possibilités d’erreur ou de substitution louche (ça arrive parfois à mes parents chez IGA: ils n’ont pas trouvé tel item et l’ont remplacé par un équivalent qui ne l’est pas toujours vraiment)
  • certains produits sont plus faciles à mesurer à l’oeil. Je veux une douzaine de bananes, c’est combien déjà en kg ça?
  • parce que vous aimez l’expérience sensorielle et le moment présent vécu dans une épicerie. Bande de bizarres.

Les épiceries en ligne comparées

Alors voilà je vous fais un beau tableau comparé des options disponibles au Québec parmi les marchands connus. Faites-moi signe si j’ai oublié des joueurs importants.

Commerce Coûts Cueillette en magasin? Livraison? Produits frais? Régions disponibilité Achat minimum
Métro 4$ pour l’assemblage, 4$-6$ pour la livraison selon la plage choisie oui oui oui Il n’y a pas de carte, mais semble offert à Québec et Montréal notamment 50$
Provigo 3$ à 5$ pour l’assemblage oui non oui Montréal, Gatineau, Granby 30$
Amazon Gratuit pour commandes de plus de 35$ non oui non partout aucun, mais 35$ pour éviter les frais de livraison
Walmart Non périssables: Gratuit pour commandes de plus de 50$. Cueillette en magasin: 3$ oui oui, non périssable seulement oui, cueillette seulement non-périssable: partout

périssable: Montréal

aucun, mais 50$ pour éviter les frais de livraison
IGA Les frais varient et sont difficiles à trouver. Environ 4$ pour la préparation et 4$ pour la livraison oui oui oui presque partout ?

 

8 réponses sur “Faire son épicerie en ligne, c’est avantageux?”

  1. MrJack,
    Moi non plus je ne trip pas trop à faire l’épicerie… moi aussi le monde est « dans mes jambes… ». Mais j’achète essentiellement des fruits/légumes puisque nous sommes végétariens et j’aime mieux les choisir moi-même que de prendre le risque de me faire passer la scrap par le commis d’épicerie qui doit goaler à assembler ça et ptete en profiter pour glisser une couple de cossins douteux…

    En fait j’hais magasiner tout court. Moi dans un magasin je rentre, je marche vite (tassez vous je fais 6’2 245lbs lol et j’ai un carosse rempli d’enfants qui file à 50km/h… je vais direct à l’item, je l’enfourne dans le carosse en 2 secondes, je paye (malheureusement) et je sacre mon camps au plus sacrant.

    Les centres d’achats ça m’énnnnnnaaaaaarrrrrrvvvveee!!!! Ça me rend en tabarn…

    Reste qu’en fait, à peu près tout ce que j’achète sauf vêtements et épicerie est commandé en ligne. Il faut dire qu’à part vêtement et épicerie j’avoue ne pas acheter grand chose. Si j’achète une ou deux choses par année ça doit être beau… lol

  2. Si je te vois arriver avec ton carosse, c’est sûr que je tasse mes 5’9 et 145 livres incluant les souliers ou bien j’avance à 55km/h 🙂

    Même les vêtements, j’achetais ça en ligne y’a une couple d’années (Frank and Oak, mais ils ont fini par augmenter trop leurs prix).

  3. Je n’ai pas de difficulté à faire l’épicerie. J’y vais à l’ouverture chercher ce que nous avons besoin et en profite pour décompresser des enfants (mon chum reste à la maison avec eux). Je préfère choisir moi-même mes fruits et légumes et autres produits. Si rien n’est mûre, je n’en prends pas. Si la date d’expiration arrive très bientôt, je le laisse-là à moins d’avoir un 50% de rabais à la clef. De toute façon, les épiceries ou je vais n’offre pas le service en ligne et c’est tant mieux comme ça à mon humble avis. Moi, ce que j’haie le plus, c’est d’aller au Costco. Ça, ça me fais ch…Tout le temps trop de monde partout qui achète des choses complètement inutiles. J’y vais parce que la gamme de produits bio commence à être intéressante et abordable. Sinon, nous avions été près de 2 ans sans être abonnés. Nous n’y trouvions pas notre compte. Je fabrique presque touts nos produits de soins corporels pour éviter de nous empoisonner. Ce n’est pas là que je trouve mes ingrédients.

    En fait, les seuls trucs que nous commandons sur le net sont ceux que nous ne trouvons pas ailleurs: certains vieux DVD, matériel pour le « turning pen » du thé. Je ne vais plus dans les centres d’achats non plus car j’ai autre chose à faire de ma vie, sauf quand je veux laisser les enfants courir et qu’il pleut dehors X-D.

    1. Merci Kimber d’avoir laissé un commentaire !

      Effectivement je suis bien conscient que les commandes d’épicerie en ligne, ce n’est pas pour tout le monde. Dans les premiers temps, j’ai l’impression qu’on demandera des employés qu’ils fassent une sélection honnête des produits frais des commandes en ligne. Après tout, il s’agit d’investissements importants de la part des entreprises, si la satisfaction n’est pas au rendez-vous, ils vont perdre leur clientèle auprès de compétiteurs. Mais j’avoue que pour les dates d’expiration (exemple: le lait) la zone est plus mince et il serait surprenant que les employés prennent le temps de choisir la date la plus éloignée. J’ai bien l’intention cependant d’essayer dès que les services seront offerts dans ma région avant de conclure.

      Costco, oui je trouve ça encore pire que l’épicerie 🙂

  4. Perso, l’épicerie en ligne, il va falloir qu’elle s’améliore ou qu’elle rejoigne mes valeurs un peu plus avant que je l’accepte.

    D’une part, j’essaie vraiment d’acheter des légumes bios et locaux à l’année, donc je prends des paniers bios ou je vais au marché. Difficile d’avoir cette possibilité en ligne.. D’autre part, j’essaie de diminuer mes déchets et acheter en ligne, ça veut également dire emballé à fond malheureusement.

    Mais là je suis embêtée, car mon point d’accès pour les paniers bio a fermé.. Je veux éviter le plus possible l’épicerie donc j’essaie de trouver des alternatives!

    J’aime point faire l’épicerie mais souvent j’évite d’y aller la fin de semaine et je sais souvent ce que j’ai à acheter donc j’y perds peu de temps!

    1. J’ai failli m’abonner à un panier bio cette année, mais en y repensant, le potager me fournit déja plus de légumes qu’on en a besoin… le problème c’est que les paniers suivent à peu près le même calendrier. C’est un peu les limites du local en matière de produits frais. Je pourais congeler plus, mais je devrais me procurer un congélateur plus grand!

      Mais bref, ça doit exister, du bio local commandé en ligne 😉

      1. Suivre le même calendrier? Je ne comprends pas :/.

        Quand tu prends un panier bio d’hiver, ça commence en novembre et termine au printemps (dans mon cas). Donc j’ai des variétés d’automne et d’hiver que je n’aurais pas chez moi (à moins d’y mettre les heures d’efforts requis). Pas de tomates ou concombre l’hiver ! L’été les paniers bio je n’en prend pas justement à cause du potager.

        Ton commentaire m’a fait approfondir mes recherches; j’ai justement trouvé un endroit qu’on peut commander en ligne, qui livrent à deux pas de chez nous : les fermes LUFA ! Youppi, j’ai hâte d’essayer ça :).

  5. Ok je ne connais pas les paniers d’hiver, première fois que j’en entends parler. Une recherche sur fermierdefamille m’indique que j’ai un seul choix à proximité, mais ils terminent en janvier.

Les commentaires sont fermés.