Pour économiser, compétitionez des humains, pas des machines

Chercher à faire des économies, voilà l’un des secrets de l’atteinte de l’indépendance financière. Les plus grosses économies sont les dépenses qu’on ne fait pas: la deuxième voiture que l’on ne possède pas, la plus petite hypothèque grâce à une maison non gonflée par les modes et les vêtement signés que l’on n’achète pas.

Bien que je crois que les vrais économies se font au niveau de ces grosses dépenses, du style de vie que l’on mène, il est évidemment possible d’optimiser nos dépenses de toutes sortes de façons, notamment en cherchant à faire des économies. 

L’une de ses façons, c’est de faire soi-même plutôt que d’acheter. Faire sa bouffe, faire pousser des légumes au potager, réparer, fabriquer ses meubles, même!

Mais les économies réelles peuvent être difficiles à faire dans certains domaines. Je pense notamment au potager: si vous ne le faites pas pour l’aspect loisir, pour l’environnement ou la santé procurée par des aliments biologiques, les économies sont très modestes par rapport au temps que vous allez y consacrer. La raison est simple: l’agriculture est extrêmement optimisé et mécanisé. Quand vous faites un potager, vous essayez de compétionner des machines et de l’agriculture de masse. C’est comme si votre salaire horaire était celui des agriculteurs du 19ième siècle et encore: eux avaient des bêtes pour les aider et ils essayaient quand même de produire en grandes quantités. Côté rapport temps-économie, il s’agit donc d’une activité peu rentable.

Pour économiser en faisant les choses nous-mêmes, donc, il faut viser idéalement des choses faites essentiellement par des humains et qui sont difficiles à rendre très efficaces. Ainsi, au lieu de gagner l’équivalent du salaire d’un travailleur du 19ième siècle, vous allez gagner l’équivalent du salaire d’un travailleur d’aujourd’hui par vos économies.

Des exemples?

  • Les travaux de plomberie. Si vous êtes capables de corriger un robinet qui fuit, une opération très facile, vous vous paierez un salaire équivalent à 100$ de l’heure ou plus, car ce dernier chargera un mimimum pour le déplacement et la réparation pourrait ne prendre que quelques minutes de votre temps
  • Réparer est payant, fabriquer l’est généralement moins. Si vous essayez de fabriquer un meuble, vous aurez certes une pièce unique et de qualité. Si vous le faites pour ces raisons, excellent. Mais pour les économies? Encore une fois, le rapport temps-économie ne sera pas très intéressant, car vous devrez consacrer beaucoup d’heures. Fabriquer une table peut prendre facilement de 50 à 100 heures. Vous compétitionnez des usines où les meubles sont fabriqués en chaîne, à l’aide de machinerie. Par contre, si vous devez réparer un meuble, soudainement vous êtes en compétition avec un humain: les réparations se mécanisent mal.
  • Les services comme la coiffure (quand on y pense, n’est-ce pas un peu absurde qu’il faille payer 20-40$ pour qu’une personne nous passe les ciseaux dans la touffe?), l’entretien du terrain, le ménage, etc sont toutes des activités qui sont peu ou pas mécanisées et donc, payantes à faire soi-même.
  • Faire ses propres repas est une autre activité relativement économique, car les restaurants font intervenir beaucoup de travail manuel. Même si les cuisiniers sont plus efficaces que vous, vous payez non seulement pour leur temps, mais pour tous les intervenants et pour les locaux qu’ils occupent
  • Le déneigement est un exemple d’activité difficile à rentabiliser: ça me coûte 300$ taxes incluses faire déneiger mon entrée. Le faire moi-même à la pelle me prendrait beaucoup de temps et d’énergie, acheter une souffleuse.. bof. C’est quand même long et nécessite un investissement (mon cabanon n’est même pas assez grand). Vous compétitionnez alors un camion de déneigement qui prend quelques minutes pour dégager votre entrée.

Dans certains cas, il faut prendre en compte le temps « d’apprendre » à faire la réparation. Il faut voir si l’investissement initial en vaut la peine. Quand j’ai fini mon sous-sol il y a quelques années, je ne connaissais pas grand chose à la construction. J’ai appris à travailler la plomberie PLEX, à installer un tas de lumières encastrès, à poser un plafond suspendu, à monter des murs, poser des feuilles de gypse, poser une porte. J’ai acheté quelques outils. Ça a été rentable, sans doute. Mais quand j’ai décidé de me fabriquer un cellier qui sert également de chambre froide, je savais déjà comment poser la porte, monter les murs et les fixer dans le plancher de béton, isoler les murs. Quand j’ai voulu installer un évier de salle de lavage, je savais quoi faire car j’avais déjà travaillé du PLEX. C’est un investissement initial qui aujourd’hui est beaucoup plus rentable.

6 réponses sur “Pour économiser, compétitionez des humains, pas des machines”

  1. Tu vois moi c’est drôle, on veut plus payer 300$ pour le déneigeur ni pour la tondeuse l’été.. On le fait et ça économise ++.

    Par contre les anciens proprios de notre maison ont construit un cabanon démesuré donc tout rentre dedans. L’an passé, on a du passer la souffleuse max 5-6 fois? Et je compte l’horrible tempête qu’on a du subir dans la région de Montréal. Dans notre cas, c’est avantageux.

    Mais c’est vrai pour le potager. J’ai même décider de ne pas en faire un d’hiver vu le montant que je devrais investir (l’an passé mes serres ont déchiré vu le matériel cheap). Ça ira à l’an prochain, quand je me serais équipée comme du monde !

  2. Ici à Québec, il faut sortir la souffleuse 20-30 fois chaque hiver 🙂

    Et c’est sans compter les remblais et les petites chutes.

    C’est de l’ouvrage un potager, et bien que je sois content de mes récoltes (je m’aligne pour un total de 25kg de tomates, notamment), il faut les conserver… on rush pas mal !

    1. Ahh oui les tomates! J’en ai fait 100lbs et je suis plus capable 😜. J’ai séché et mis dans l’huile des les restants du jardin! Courage, vous allez être content de l’avoir fait!!

  3. MrJack,
    Bien d’accord avec pas mal tout ce que tu dis dans cet article!
    Je n’ai pas fait déneiger l’an dernier pour sauver 350$ et je l’ai regretté. Je pense la même chose de la souffleuse et je rentre le tempo dans la même catégorie…. ben du trouble pour sauver 350$.
    Pour les meubles… je ne sais pas. C’est vrai qu’ils mécanisent bcp mais 1) c’est cheap (faible durabilité) 2) c’est cher… 3) le cachet d’ un meuble fait par un ébéniste ou fait soi-même avec bcp de tact et de temps ça compte quand même pour quelque chose… cela étant dit, si on s’arrête juste au côté utilitaire.. il est vrai que de passer s’acheter une table avec 4 chaises à 150$ chez Ikea c’est dur à battre!
    Comme tu le soulignes, il y a des choses qu’on fait pour d’autres raisons que d’économiser de l’argent, comme le potager par exemple.
    Pour la coiffure, j’ai acheté un clipper de coiffeuse à genre 150$ il y a de cela plus de 12 ans et depuis, je ne vais chez la coiffeuse qu’une ou deux fois par année quand je suis trop débordé pour prendre 30 min pour me couper les cheveux moi-même. Ça a été un investissement plutôt rentable, l’un des meilleurs en fait!

  4. Pour les meubles, je suis d’accord que rien ne vaut le cachet d’un meuble d’ébéniste. Je ne suis pas très patient et méticuleux, donc peu pour moi, même si j’aimerais bien, surtout pour les résultats 🙂 Ceci dit, la plupart de mes meubles, surtout dans le registre tables, commodes, etc. sont faits à la main. Pas tuables et réparables!

    Ah oui, le tempo… j’ai un ami qui fait déneiger ET qui installe un tempo. Pourquoi le tempo ?, que j’dis. Pour pas avoir à déneiger l’char, qui m’fait. T’as calculé le temps que tu prends à monter ton abri tempo, à le démonter, l’emmerde de l’entreposer quelque part et d’avoir un truc laid dans ton entrée, (pis en plus tu dois parfois déneiger le toit ou les côtés du tempo, come on) pour pas à avoir à déneiger ton char?, que j’essaie de lui dire. Oui, mais…

    Mon beau-père commence à trouver ça tough de passer la souffleuse, à son âge, en région éloignée où il tombe style 500cm par hiver. Pourquoi tu prends par un déneigeur? que je demande. Trop cher, qui dit. C’est juste 300$, que je réponds. C’est cher, 300$ !, qui m’dit. Combien t’a coûtée, ta souffleuse Honda, déjà? que j’demande. 2500$, dit-il, mais elle va durer longtemps! J’espère, parce qu’avec le gas, les taxes, l’entretien et le rendement sur ton cash que tu fais pas, t’en as pour 15-20 ans avant de la rentabiliser. Heureusement que tu accordes aucune valeur à ton temps!

  5. Lol souffleuse à 2500$ ouch! Effectivement au moins 12-15 ans de déneigeur ça! Va-t-elle tougher aussi longtemps la souffleuse?
    Pour moi, pas de souffleuse… si j’achète une maison/fermette avec grand de terrain, construire loin de la rue, j’imagine que je devrai m’équipper avec un pick up et une pelle ou queke chose du genre mais je vais faire le même calcul. Combien coûte le déneigeur? Si ça me prends plus que 2-3 ans rentabiliser l’achat de tout ce fatras ça ne vaut pas la peine.

Les commentaires sont fermés.